Samedi : Chaleur étouffante sur Lyon, j’attends 19h pour sortir (ok 19h30 parce que je n’avais pas rechargé mon Ipod avant^^)
Je pars dans l’idée de faire un petit tour au parc de Gerland, sur les berges il y a vraiment du monde. Étrange à cette heure là. Il y a même une fille est en train de pisser derrière un arbre, sans doute pense t’elle naïvement qu’on ne la voit pas. C’est raté.
Plus j’avance et plus il y a de jeunes, les canettes de bières se multiplient. Je finis par comprendre qu’il y a un concert vers le parc, du coup je fais demi-tour, pas question de courir au milieu de tous ces jeunes!
C’est l’heure de la remise en question : vous avez remarqué je les ai appelés des « jeunes », c’est CE mot qui m’est venu à l’esprit à ce moment là. Les appeler des « jeunes » implique forcément que je ne me compte plus dans cette catégorie.
J’étais là à courir à côté d’eux et je me suis rendue compte qu’il y a 5ans j’aurais été avec eux à boire des bières coupées à l’eau jusqu’à en perdre la tête, aujourd’hui quand je bois une (bonne) bière je croise les doigts pour que mon foie l’accepte.
Il y a 5 ans j’aurais apprécié découvrir de nouveaux groupes pseudo indé qui hurlent dans des micros mal réglés, aujourd’hui j’écoute toujours les même groupes qu’il y a 5ans, de vieux groupes oubliés, je trouve que les nouveautés se ressemblent toutes.
Il y a 5 ans je me serais jetées au milieu du pogo juste devant la scène, je me serais retrouvée écrasée contre les barrières de sécurité, aujourd’hui j’aime encore mieux faire un concert assis.
Il y a 5 ans j’aurais fumé une petite clope, puis deux, puis trois. Aujourd’hui les gens qui fument juste à côté de moi m’insupportent, et puis les rares fois où je fume j’ai mal au crane.
Au final je suis probablement beaucoup moins cool qu’il y a 5ans, mais qu’est ce que je me sens mieux! (à part les lendemains des jours où j’ai trop bu bien sur :D).
Il y a 5ans j’étais toujours inquiète de savoir ce que les gens pensaient de moi, comment ils me percevaient, aujourd’hui je m’en fous, celui qui n’est pas content c’est juste dommage pour lui!
Enfin je m’égare, j’étais censé vous parler de ma sortie de course à pied et voilà que je pars dans tous les sens.
Revenons à nos moutons !
Juste avant de partir j’ai jeté un coup d’oeil à mon plan d’entrainement depuis longtemps abandonné, j’y ai repéré une séance de 4 accélérations à l’allure cible du 10km sur 1,5km avec 2 minutes de repos entre chaque. Mon allure cible est de 4’50 ». Pour la première accélération je fais confiance à ma montre, je galère pour atteindre les 4’50 », une fois atteint je reste à la même vitesse mais ma montre continue d’accélérer 4’30 » puis 4’10 », en fait je n’étais pas du tout à la bonne allure, je finis mon 1,5km complètement essoufflée. Je m’autorise 3minutes de repos (et non pas 2). Je repas plus doucement pour la deuxième accélération mais je craque au bout d’1km. Je me suis vraiment cramée sur la première, pas très judicieux comme entrainement, je déteste baisser les bras. Ce n’est pas évident d’atteindre son allure cible sur une courte distance sans vraiment avoir d’outils pour la mesurer.

Dimanche : Repos

Lundi : Renforcement musculaire du dos

Mardi : Je sors du boulot hyper motivée, il fait légèrement gris, pas trop chaud, toute les conditions sont réunies pour aller courir. Oui mais, parce que bien évidement il y a un « mais », sinon ça aurait été trop beau. En sortant du métro la blonde que je suis oublie une règle élémentaire qui s’applique lorsqu’on monte des escaliers : lever le pied plus haut que la hauteur de la marche.
Du coup étalage en règle devant une rame au complet, je me relève, essaie de rester digne et accélère le pas jusqu’à chez moi. « Oh mon dieu, mon dieu, mais c’est du sang que je vois là ? », bref je vous passe les détails mais sachez que mon ongle ne s’en ai pas sorti.
Du coup adieu sortie dans des conditions idéales, et peut-être même adieu à ma course de 10km prévue dimanche

Mercredi : Mon ongle a passé une bonne nuit, je le préserve avec session renforcement musculaire uniquement ciblé sur le haut du corps. ça pique !

Jeudi : Renforcement musculaire spécial abdos – fessiers, ça pique aussi mais c’est pour mon bien !

Vendredi : A venir, tentative de course avec (ou sans) mon ongle dans l’optique d’avoir un aperçu de mes capacités pour la course de dimanche.

Il y a 5ans j’écoutais ça, aujourd’hui pareil 😀

Publicités