Depuis le lycée, autant dire depuis une éternité, j’utilise toujours la même marque de démaquillant. Il ne m’a jamais trahi et je crois bien que c’est le seul produit qui n’a pas changé dans ma trousse de toilette. Pourtant à plusieurs reprises j’ai essayé de changer, de tester d’autres marques, mais jamais je n’ai trouvé d’autre produit qui me satisfaisait autant.
Depuis que ma routine de soin à changer (voir article ici) c’était l’un des seuls produits totalement chimique et non bio qui squattait encore mon étagère. (Enfin pour être exacte il y a aussi mon dentifrice, mais bref) j’ai donc commencer à chercher des astuces pour le remplacer.

Voici quelques pistes :

L’huile de jojoba

IMG_20150218_164103
Je me sers généralement de cette huile pour hydrater ma peau (mélanger à un peu de gel d’Aloe Vera le matin c’est parfait). Mais elle peut également servir de démaquillant.
Si elle est parfaite pour démaquiller le visage je ne suis pas convaincu de son efficacité pour le démaquillage des yeux et en particulier du mascara.

Les plus

  • Huile « à tout faire ».

Les moins

  • Pas forcement efficace sur tous les types de maquillage.

L’huile de coco

IMG_20150218_164032
J’ai découvert cette astuce en mangeant. Parce que pour moi l’huile de coco c’est top en cuisine. Essayez de faire rissoler des pommes de terre avec et vous m’en direz des nouvelles ! Pendant un repas où j’en avais utilisée pour cuisiner, une amie m’a dit qu’elle utilisait l’huile de coco pour se démaquiller.
Le soir même j’ai testé. Avec une cacahuète d’huile sur chaque doigt j’ai frotté mes yeux. La transformation en panda a été immédiate ! C’est LE problème avec l’huile de coco, elle étale le maquillage plus qu’elle ne le dissout. Après il faut enlever l’huile de coco qui a pris la même jolie teinte noire que votre mascara. Et c’est là où les choses ennuyeuses commencent…

Mise à part ça aucun maquillage ne lui résiste, même le waterproof s’efface en un clin d’œil.

Les plus

  • La texture solide permet une application facile. (Elle est solide pour une température inférieure à 25°C)
  • Le maquillage est bien retiré.
  • Pas besoin de coton => pas de déchets inutiles

Les moins

  • Difficile de nettoyer le visage complètement après.
  • Je ne suis pas une grande fan de l’odeur de coco.

Le démaquillant bi-phase fait maison

IMG_20150218_163932

J’ai trouvé une recette de démaquillant sur le blog de Samia. (Un excellent blog à visiter absolument ! )

Pour réaliser ce démaquillant il vous faut

  • De l’hydrolat de bleuet
  • De l’huile d’amande douce
  • Vitamine E, Extrait de pépins de pamplemousse (conservateurs facultatifs)
  • Un petit flacon

Pour commencer il est inutile de prévoir un trop grand flacon, le mélange ne se conserve pas très longtemps et en plus on en utilise pas tant que ça.

Pour le reste il vous suffit de mélanger une dose d’hydrolat de bleuet avec 1 dose d’huile d’amande douce et d’ajouter éventuellement une goutte de chaque conservateur.

Si vous n’avez pas mis de conservateur le mélange doit être conservé au frais et pendant une semaine maximum.

Les plus

  • Le maquillage est bien dissout.
  • Pas besoin de nettoyer la peau après application.

Les moins

  • Le mélange ne se conserve pas très longtemps.
  • Il faut utiliser un coton.

Voilà mes petites astuces pour remplacer définitivement les démaquillants du commerce.

Et vous quelles sont les votre ?

Publicités