Dans mon dernier article je vous parlais d’un trail jurasien dont je prendrai le départ ce weekend.
Tout commence par la partie inscription, tout ce passe bien et je suis très heureuse de me délester d’une vingtaine d’euros dans le seul but de parcourir 17km en pleine cambrousse en rêvant à chaque pas de pouvoir manger un quartier d’orange (si tu me trouves bizarres à ce stade là il vaut mieux pour toi arrêter ta lecture…).
Une fois inscrite je jette un œil au parcours (je sais bien que la logique aurait voulu que je jette un œil avant, mais bon…). On est bien sur 17km, 400 mètres de dénivelés positif. Ok. Cool. Facile. Finger in the noze.
Une petite image en bas de page me présente le « profil » de la course. Et c’est là que je le vois. Le sournois, qui attend sagement au 6ème kilomètre : LE MUR. Enfin un mur, plutôt une falaise, que dis-je un précipice. 

 

Bref, maintenant je sais que samedi vers 15h30 j’arriverai au 6ème kilomètre et l’escalade commencera !

 

Et puisque qu’une image vaut mieux qu’un long discours, je joins l’utile à l’agréable :
image

Publicités