Recherche

Treecot

Tricot, crochet, couture et course à pied !

Tag

semaine running

Semaine du 7 au 13 Septembre

Lundi : Repos.

Mardi : Démarrage du fitness au boulot. Je suis officiellement la « petite jeune » (pourtant à 27ans je pensais avoir dépassée ce stade). Apparemment ils avaient même fait des paris sur ma date de naissance, c’est dire à quel point les jeunes sont rares dans les très grosses boites !

Mercredi : En rentrant du boulot j’ai de la rage à revendre, le top pour une séance de fractionnés ! Au programme 7x 30’30 + 6×1’1. Une bonne séance.

Jeudi : Repos

Vendredi : Echec, je sais pas si c’est un virus, la fatigue ou autre chose mais j’ai dû rejoindre mon lit à peine rentrée du boulot… Je commence à me dire que mon 10km de l’horloge de dimanche va êter compliqué.

Samedi: Je me lève toujours aussi crevée avec l’envie de me recoucher. Mais impossible de rester au lit j’ai une session de prévue avec le RedCrewLyon dans le but de faire un repérage sur le parcours du 10km du runInLyon. Juste avant de partir je reçois un sms d’Elise, elle aussi est patraque, ça promet ! J’en suis limite à croiser les doigts pour que personne ne viennent ! Finalement on était 3 et on n’a pas fait le parcours en entier ! Au 7ème km j’étais au bout de ma vie et bien contente de reprendre le métro pour rentrer ! Encore une fois je ne suis pas confiante pour les 10km de l’horloge ^^

Dimanche : 10km de l’horloge ! Et comme j’aime faire durer le suspense : CR à venir !
Pour patienter vous pouvez toujours relire mon CR de l’an dernier : ici

Semaine du 31 Aout au 6 septembre

Lundi : Repos (oui j’ai quand même couru un semi la vieille donc j’y avais droit ^^)

Mardi : Renforcement musculaire ciblé sur les bras puisque mes jambes sont encore un peu fatiguées ^^

Mercredi : Le mercredi c’est LunchRun ! (je dis ça mais en vrai j’ai pas de règle ! )
Petite ballade « tranquille » dans le petit bois à côté du boulot. C’est agréable de changer d’air, par contre ça commence à m’inquiéter parce que je ne croise que des mecs dans ces bois !
Bilan : 7,5km en 50minutes.

Jeudi : 4h de TGV, ça c’est du sport !

Vendredi : Le vendredi c’est LunchRun ! (oui je sais vous avez compris). J’y vais moins gentiment que le mercredi, dans l’objectif de faire un max de kilomètres. Le parcours est assez vallonné et je me rends compte que j’ai systématiquement le même problème dans les descentes : un point de côté ! Je pense que je dois mal gérer ma respiration… Cela dit ce n’est pas trop grave puisque pour le semi du runInLyon ça sera un parcours extra-plat !

Samedi: Repos

Dimanche : Le dimanche c’est SL (pour celui là c’est presque toujours vrai). C’est parti pour 1h30 de course avec 5 accélérations sur 1km. Bon forcément au bout de 3 je perd le compte. Du coup j’en ai fait une de plus pour être sure. La sortie c’est super bien passée, de bonnes sensations tout le long, au top !
Juste avant de rentrer chez moi je passe sur les berges du Rhônes près d’un attroupement de promeneur, je jette un œil pour voir ce qui les intéressent et là je découvre un ENORME poisson. Un truc de la taille d’un phoque ! Mon dieu je ne pensais pas qu’il y avait des horreurs pareil dans le Rhône !
IMG_20150906_131734Un dernier message pour les Lyonnais : rendez-vous samedi à 10h30 place Ampère pour un run découverte du parcours du 10km du runInLyon !

Semaine du 24 au 30 Août

Lundi : C’est parti pour ma première sortie « trail » de vacances. Le problème avec les stations de hautes montagnes c’est qu’il n’y a que deux options : montée de dingue ou descente de malade. Je commence donc par une montée de dingue. C’est un peu sec comme échauffement ! Rapidement je fatigue (on va dire que c’est l’altitude !). Et puis juste quand je commence à me sentir à peine mieux la pluie s’invite… allez c’est bon je rentre !
4km en 30min (mais avec 200mètres de dénivelés quand même). SestrièreMardi : Qui dit premier jour de vacances sans pluie, dit rando. Avec l’homme on part en direction de la tête de la Sestrière. ça n’a l’air de rien, on la voit depuis l’appart. Sauf que mine de rien cette jolie tête culmine à 2574 mètres. Notre point de départ était à 1800 mètres. Je vous laisse faire le décompte !

Sestrière

Mercredi : Petite rando « tranquille » parce que la veille était un peu difficile (enfin surtout pour l’homme hein!)

Jeudi : …

Lac d'allosVendredi : La rando du jour doit nous mener jusqu’au lac d’Allos. Deux options s’offrent à nous : 12km de rando depuis un parking gratuit ou bien 3km depuis un parking à 8€. Vu qu’on est un peu radin on a choisi la première option (et puis tant qu’a faire on est venu ici pour se promener non ?) Grâce à ça on a même eu le privilège de se faire charger par une vache, tellement génial !

L'attaque de la vache

Samedi: Repos (enfin retour de vacances)

Dimanche : 7h30 je me réveille en sursaut en plein rêve apocalyptique. Il est temps d’aller sauver le monde courir. Objectif du jour : 20km. Le semi du runinlyon approche et ça fait un moment que je n’ai pas travaillé les longues distances ! Je pars sur les berges, au bout de 2km j’en ai déjà marre de croiser tout ce monde, j’étais mieux dans les alpes !! En plus comme une con je dis bonjour alors je passe pour une tarée (–)
Finalement la sortie s’est étonnement bien passée, mes jambes n’étaient pas trop lourdes. J’ai même rajouter 1km en supplément, histoire de pouvoir me la péter « oh ce matin j’ai couru un semi, mais c’était juste comme ça, pour m’amuser »
Bilan : 21km en 2h10… juste 20minutes à gagner en 1 mois…

Semaine du 3 au 9 Aout

Lundi : Repos

Mardi : Fitness au boulot, juste ce qu’il fallait pour rendre totalement insupportable mes courbatures suite au trail de Vouglans !

Mercredi : Repos

Jeudi : Renfo

Vendredi : Renfo

Samedi: Sortie avec le RedCrewLyon. On se retrouve pour 5 petits kilomètres suivi d’une séance de yoga. Forcément vu qu’on est très chanceuse il pleut, et il pleut beaucoup. Mais on fait quand même nos 5 kilomètres (incluant la sacro-sainte pause photo).
IMG_20150808_104324
On se retrouve ensuite à l’abri d’un arbre pour une séance de torture yoga orchestrée par Laure. Pour mon plus grand malheur elle a décidé d’inclure un peu de pilates dans son programme ^^

Dimanche : Il ne fait pas très beau alors je ne suis pas obligée de me lever trop tôt pour courir. J’en profites pour faire la grasse mat jusqu’à 9h30 (youpiii). Je sors courir vers 12h, malheureusement entre temps le soleil a pointé le bout de son nez, et ça tape ! Je retourne au parc, c’est agréable Lyon au mois d’Aôut : il n’y a personne ! J’ai le parc quasiment pour moi toute seule !
Bilan de la sortie : 12 km. Seulement 12km et j’avais l’impression d’être au bout de ma vie… C’est pas gagné pour le semi du RunInLyon !!

Semaine du 20 au 26 Juillet

Lundi : Repos

Mardi : Fitness au boulot. Pour une fois il ne fait pas trop chaud (à peine 35°C), mais j’hésite à me réjouir trop vite. Je sais que vu qu’il fait « frais » la prof va se lâcher.
Et effectivement j’ai bien souffert, je crois bien n’avoir jamais fait autant de pompes de ma vie (ceci dit mon cumul précédent avoisinait les 10 pompes successives donc il n’a pas été trop difficile à bousculer, et même à multiplier par deux !).
On a refait le même exo de renforcement des cuisses que lors de la toute première séance. Pour la petite histoire j’avais eu des courbatures pendant 3 jours, et de grosses courbatures. Le genre qui te font hésiter avant d’aller aux toilettes ! J’ai peur pour la suite…

Mercredi : Au saut du lit le test ultime : flexion de la jambe droite. Ok j’ai pas trop mal. Flexion de la gauche. C’est bon ça ne tire pas. Je sors du lit et fait quelques pas : alleluyah je ne sens presque rien ! Pas de courbatures !
Pendant la journée ça empire un peu. Quand je rentre chez moi le soir il fait frais, l’orage gronde, parfait pour aller courir. Et puis il parait que ça fait partir les courbatures ! 6,2km sur les berges du Rhônes, sous une petite pluie fine, le top du top après un mois de canicule !

Jeudi : Si je choppe le con qui m’a dit que courir diminuait les courbatures…

Vendredi : Renfo à la maison. En bonne élève j’en profite pour travailler mes pompes.

Samedi: C’est partie pour la sortie longue. Enfin longue, j’ai quand même des ambitions assez faible, disons minimum 12km. A vrai dire ça fait un moment que je n’ai pas dépassé les 10kms, j’ai l’impression de me retrouver en terre inconnu. Au bout de 6km de course j’arrive au parc de la tête d’or, joueuse je décide de faire le tour. ça me rallonge « à peine ».
Retour à la maison avec 17km dans les pattes, finalement c’était belle et bien une sortie longue !

Dimanche : Repos. Enfin non en fait, l’après midi il faisait presque froid (si si je vous jure même pas 26°) du coup j’ai sauté dans me baskets pour une petite sortie de fin d’après-midi. 7 kilomètres, juste assez pour me rendre compte qu’en fait il faisait quand même encore un peu chaud ^^.

Comme vous l’avez sans doute notez, je commence à en avoir ma claque de cette canicule. Marre de devoir vivre enfermé et de devoir me faire violence pour sortir faire un run matinal.

Samedi prochain j’ai un trail de 17km dans le jura, le départ est à 15h ou 15h30 je ne sais plus (en fait je ne suis pas encore inscrite !). J’espère qu’il ne fera pas trop chaud… (mais bon dans le jura la chaleur est relative 😀 )
Allez, bonne semaine !

Semaine du 18 au 24 Avril

Samedi: Après une semaine passée à (au choix) me moucher comme un grosse truie, me racler la gorge comme un chacal ou tousser comme un ornithorynque la reprise s’annonçait difficile. Sauf qu’en fait pas du tout ! J’en avais même pas mal sous le pied. Bon OK j’ai fait que 5km, mais au top !
Je me suis récemment rappelée qu’il y’a longtemps je m’étais créée un compte strava. Du coup j’ai téléchargé l’appli pour Android et commencé à tester. Première impression plutôt bonne, les stats sont bien détaillées, ça me change de Nike+!!
Le truc sympa c’est que sur le parcours Strava essaie de détecter des « segments » pour ensuite établir un classement sur ce segment. Je me retrouve donc 3ème du segment sur la boucle du parc. Record à battre !

Dimanche : Les 10kms de l’UNICEF c’est pour aujourd’hui. Grâce à ma sortie de la veille je suis plutôt confiante. Trop peut-être. Si bien que je me mets en tête de progresser dans le classement pour le segment de la veille. Dans le parc je donne tout (OK je suis à 12km/h…) et rapidement je n’en peux plus. J’ai encore la gorge prise et c’est plutôt désagréable en courant :/ Je finie ma boucle exténuée, et il me reste 6km. Ouch… J’ai quand même fini mes 10km mais j’étais à deux doigts de tomber dans les pommes à la fin.
Challenge Unicef réussi par notre team Lyonaise ^^
PS : J’ai fait un temps pire que la veille sur le segment, je pense que je n’ai pas assez coupé les virages !

Lundi : Repos

Mardi : Pour ce Lunchrun j’ai mis mes baskets de trail. Mon premier trail est dimanche et les braves demoiselles ont à peine une vingtaine de kilomètres au compteur. Je pars seule en direction du petit bois. Seule. Bois. Putain j’entends un truc qui marche là à gauche. Ah non en fait c’est rien. Mon dieu cette fois-ci c’est sure il y a quelqu’un.
En bonne chochotte je fait demi-tour pour reprendre mon circuit plus classique. Mais c’est que de la route, je vais user mes crampons…
Tant pis je retourne dans le bois, et la je croise 1 personne, puis 2, puis 5. Ben finalement je suis loin d’être seule. Y’a même des gamines qui font une séance photo dans un champs (en mode je m’aime j’ai vraiment un look super fashion avec ma chemise à carreau… méchante moi ? )
À plusieurs reprise dans les descentes j’ai senti une douleur dans ma cheville droite, ça m’inquiète pas mal…
Bilan : 7km avec 120D+ on est encore loin du trail de dimanche mais quand même !
Strava m’annonce que je suis 4ème sur le segment de la montée du petit bois. Sauf que 4ème ça veut dire dernière… Fuck. Faut que je me rattrape !

Mercredi : Repos.

Jeudi : En fille bien organisée et prévoyante je n’ai bien évidement pas encore testé mon camelBag (ou camelBack je sais pas trop). Je le rempli donc à rabord et part en faisant floc floc. Direction le petit bois puisque je n’ai plus peur.
Floc floc je descends, je traverse le champs, floc floc, je passe sur le petit pont, floc, je remonte de l’autre côté, floc floc, mais c’est naze là y’a du goudron, floc floc et refloc je fais demi tour floc y’a un sentier sur la droite floc floc pause photo floc je suis au bout du sentier. Je repars donc sur mes pas et remonte la montée du petit bois (segment Strava si tu ne suis pas) je vais lui mettre la paté à ma 4ème place tu vas voir de quel bois je me chauffe !

Arrivé en haut je me rends compte que je n’ai fait que 3km, floc floc retour dans le bois. Au passage j’avale une mouche et m’étouffe au milieu du sentier. Un coureur en profite pour me doubler. Tiens si je le suivait il doit connaitre le bois lui. Je floc allègrement derrière lui, on arrive sur le même goudron que tout à l’heure, le mec prends à gauche, moi aussi, encore à gauche, moi aussi. On se retrouve à nouveau dans le bois. Sauf que le mec à la fâcheuse impression que je le suis (comme de juste…) et il arrête pas de se retourner. Du coup je suis obligée de jouer la fille fatiguée et de marcher pour le laisser prendre un peu d’avance en toute sérénité.
En tout cas c’est vraiment sympa de pouvoir courir dans un endroit comme celui là entre midi et deux, ça me change vraiment les idées !

PS : J’ai mis une minute à mon temps précédent sur le segment, me voilà donc 2ème à quelques seconde près. Affaire à suivre !

wpid-wp-1429823779461.jpg

Vendredi : Repos

Voilà pour la dernière ligne droite. Dimanche je cours mon premier trail 18km et 500D+ (ou 19km et 600D+ ça dépend où on regarde). J’espère que ça va le faire, j’ai prévue une chevillière pour ma cheville en carton. Croisons les doigts pour qu’elle tienne le coup !

Semaine du 11 au 17 Avril

Un petit rhume de rien du tout pour fêter l’arrivée des beaux jours… du moins c’est ce que je croyais. Quelle blonde naïve et écervelée j’étais.

Le drame s’est déroulé dans la nuit de vendredi à samedi. N’écoutant que mon courage j’étais allé me coucher avec les poules (vers 21h)
Et c’est là que le délire a commencé, je me rappelle vaguement de l’épreuve, quelques flashback par ci par là. Ces souvenirs qui me font hésiter entre rêve ou réalité (est-ce que mon collègue à vraiment utilisé ma carte Leclerc pour s’acheter 54kilos de nouilles chinoises déshydraté ?)
Aux premières lumières de l’aube j’ai dû accepter l’inacceptable, je n’allais pas pouvoir courir ce matin-là. (Et vu que je suis une fille qui fait les choses bien ça tombe forcément le jour où on avait prévu la session avec le dubndicrew de Lyon, heureusement que ma co-capitaine Elise était là)
Enfin résignée à ne pouvoir sortir du lit, j’ai ensuite entamé mon premier combat de la journée : envoyer l’homme à la pharmacie m’acheter une boite de Fervex. Une question de survie ! Une affaire d’état ! Promis chéri je viderai la litière des chats quand ça ira mieux pour me faire pardonner 😀 (Note pour plus tard : mauvaise idée, la litière ça fait tousser)
Et après ça plus rien, je ne vous raconterai pas mon long périple entre le lit et le canapé car même si il fut intense ce ne serait guère palpitant, mais sachez que ma journée brilla par son inutilité.

et sinon dimanche c’était :

Rhume-13
http://ermite-absolue.over-blog.com/article-8-jours-avant-la-mort-93833156.html

et lundi:

Rhume-29
http://ermite-absolue.over-blog.com/article-8-jours-avant-la-mort-93833156.html

 

et mardi miracle ça va mieux !

En fait non mercredi on repart pour un tour

rhume-coul
http://chibi.sporniket.com/la-yone/index.php/2007/01

et jeudi tous mes collègues ont officiellement pitié de moi

212
http://yatuu.fr/demain-fait-demain/

et vendredi je crois que je suis sur la bonne voie. Enfin je voudrais pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir plumé mais je pense que c’est bon !

http://www.youphil.com/fr/article/01395-la-peau-de-l-ours?ypcli=ano
http://www.youphil.com/fr/article/01395-la-peau-de-l-ours?ypcli=ano

Semaine du 4 au 10 Avril

Samedi: Oh le magnifique temps de merde !

IMG_20150404_163517(Malgré les apparences trompeuses cette photo n’a pas été prise en Bretagne)

Dimanche : Repos

Lundi : ça fait longtemps que je n’ai pas fait de sorti longue et mon trail approche. D’ailleurs mon trail de 10km va se transformer en 18km (oui parce que bon si j’arrive à faire le 10km à ma pause déjeuner je vois pas trop l’intérêt de le faire en compèt ! et puis c’était pas chronométré alors ça me frustrait). Je pars avec un objectif de 16km. Même chemin que d’habitude, horaire un peu plus matinal (11heure). Je constate rapidement que je suis loin d’être la seule à profiter de ce lundi de Pâques ensoleillé. (Le lundi au soleil… la chanson pourrie c’est cadeau !) Et ça me saoule. J’en ai marre de zigzaguer entre les gens. Du coup je change mon trajet pour passer où il y a moins de monde. Première étape le tunnel de la Croix Rousse (si si je vous en ai déjà parlé de ce long tunnel piéton de 1,7km), toujours aussi long, toujours aussi chiant. Après une éternité je débouche enfin sur les berges de la Saône et là super surprise : c’est complètement inondé. Je vais être obligée de courir sur les trottoirs. Là j’en arrive au stade où je regrette franchement de ne pas avoir pris ma carte de transport pour rentrer en métro. Et puis je regarde ma montre et je me rends compte que l’horaire de retour annoncé à l’homme est presque atteint. Comme d’habitude je n’ai pas pris mon portable, je ne peux pas le prévenir. J’ai donc fait les derniers kilomètre en mode fusée, pour rentrer pas trop en retard (à peine 15minutes) et manger des pâtes froides (lui il était bien à l’heure).

Bilan : 16km en 1h35
Mardi : Repos

Mercredi : Repos.

Jeudi : Après une mâtiné de merde je m’offre le luxe d’un lunchRun avec mes Peregrines spécial sentier. Je pars donc en direction du « petit bois » en quête de boue. (Il me faut de la boue, de la boue… bref). Juste à l’entrée du petit bois il y a une grande descente, qui dit grande descente dit grande montée (eh oui y’en a la dedans). Du coup en bonne fofolle j’ai fait du fractionné en côte. 10 fois la montée à fond les ballons. ça m’a calmé pour l’après midi 😀 J’espère juste que personne ne m’a vu !
Bilan : 5km en 40minutes

Lunchrun

Vendredi : Pour fêter les beaux jours je me suis choppée un petit rhume. Classique…

Rendez-vous avec la piste

Depuis que j’ai découvert qu’il y avait une piste pas loin de mon lieu de travail j’ai pris une résolution. Une bonne ou une mauvaise, je ne sais pas … après tout c’est une question de point de vue. Bref, depuis une semaine j’ai décidé de me mettre sérieusement au fractionné.
Jusque-là ma pratique du fractionné a été plutôt … fractionné. Enfin aléatoire. Difficile de fractionner sur mes terrains de course habituels où a tous moment on risque de croiser un chauffard au volant de son tricycle, tétine en bouche et mère aux abois dans son sillage. Difficile également de fractionné dans un parc où il n’y a pas de ligne droite. Et surtout difficile de faire 15 aller-retour à fond en passant devant un couple d’amoureux assis sur un banc qui n’ont rien demandé de plus qu’un peu de calme.

La semaine dernière j’avais tâtonné un peu la piste, au feeling, elle et moi on avait fait connaissance en douceur, sans objectif. Mais pour cette fois-ci je voulais faire les choses en grand, avec un vrai programme (et si possible un nombre paire de répétition. Private Joke inside). N’écoutant que mon courage j’ai tapé « fractionné » sur Google. Je me suis donc farci 3 pages d’articles vide de sens, où on nous détaille les différents types de fractionnés existants, « les pros ils font ça c’est pour ça qu’ils sont bons »… Mais pas de vrai article de fond qui donne une marche à suivre. Je suppose que la 2ème section de l’école de journalisme sévit aussi dans le monde du fractionné.

Finalement j’ai laissé tomber Google et j’ai préféré me rabatte sur des blogs. J’ai repris l’article de Anne, simple, clair, concis en 2 minutes je savais tout ce que j’avais besoin de savoir et j’avais une petite idée du déroulement de ma séance.

Je suis donc parti pour 4 répétitions de 200 mètres avec 1 minute de repos entre chaque, puis après 4 minutes de repos à nouveau 4 répétitions de 400 mètres avec 2 minutes de repos entre chaque.

Pour être sûre de ne pas me tromper j’ai gribouillé 4×200 R1 4×400 R2 sur ma main (réflexe de blonde).

Les 4 premières fractions de 200mètres passent tellement bien que je décide d’en rajouter 2. Après 4 minutes de repos j’enchaine sur la 2ème série.

A la 1ère répétition, je me rends compte que je n’ai pas vraiment réfléchi à l’allure que je devais adopter pour ces 400mètres. Je pars sur 4’30 » pour être sure de finir. Pour la 2ème répétions, je me dis que finalement 4’30 » c’était easy, on va plutot cibler les 4’15 », au dernier virage un corbeau s’envole et me fait peur.

A la 3ème répétition, 4’15 » toujours, un corbeau s’envole au même endroit, j’ai presque l’impression d’être dans Matrix, la scène avec le chat.

Pour la 4ème et dernière répétition, cette fois-ci pas de problème avec la matrice puisque c’est une bergeronnette que j’effraie (et non pas une chouette, ok c’était naze je sors). Je suis à une allure de 4’00 » dans ma tête je me dis je suis trop nulle, que je ne devrais pas en chier autant à une allure aussi lente… ça vous arrive de confondre le 4 et le 5? Non ? Même pas pendant une séance de fractionné …? Toujours est-il que je n’ai compris ma bourde qu’au tout dernier moment, du coup j’ai pu tenir 400 mètre à 4’00’ et en fait c’est plutôt pas mal !

Directement après avoir terminé je reprends le chemin du boulot. Très mauvaise idée, je suis encore bien essoufflée (euphémisme pour dire que j’ai la langue qui traîne par terre) et la route est loin d’être plate. Bien sur cette montée n’a rien à voir avec la « côtelette » de mardi, mais l’effet sur moi était le même !

 

Je sors de la séance le sourire aux lèvres en pensant « le fractionné c’est cool », j’en déduis donc que je n’ai pas assez forcé ! A suivre …

 

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑